Archives mensuelles : février 2014

Sotchi 2014 : la fierté, un sentiment qui fait du bien !

Ouah ! La première semaine des Jeux Olympiques n’est pas terminée et déjà, les athlètes canadiens et québécois se démarquent. Ils comptent un total de 10 médailles : 4 d’or, 4 d’argent et 2 de bronze. Cette récolte maintient le Canada parmi les trois pays les plus médaillés au gré des compétitions qui se déroulent.

La position enviable du Canada et les trois doublés obtenus retiennent l’attention du monde entier :
• Les sœurs Justine (or) et Chloé (argent) Dufour-Lapointe à l’épreuve des bosses.
Alexandre Bilodeau (or) et Mikaël Kingsbury (argent) aussi à l’épreuve des bosses.
Dara Howell (or) et Kim Lamarre (bronze) en ski acrobatique (slopestyle).

Maxime, Justine et Chloé Dufour-Lapointe. Source : Facebook Dufour-Lapointe

Maxime, Justine et Chloé Dufour-Lapointe. Source : Facebook Dufour-Lapointe

Sotchi et les médias sociaux
L’ensemble des victoires a un écho retentissant sur les médias sociaux et traditionnels. Le poids médiatique des Jeux de Sotchi sur plusieurs plateformes parle de lui-même. Selon Influence Communication, dans la semaine du 4 au 10 février, le poids média a grimpé de 16% au Québec, soit bien au-delà de la victoire des Canadiens contre les Canucks de Vancouver (2,7%). Jean-François Dumas d’Influence Communication souligne que l’intérêt pour les Jeux olympiques grandit depuis les Jeux de Turin en 2006. Il s’est accéléré lors des Jeux de Pékin, Vancouver, Londres et atteint un sommet à Sotchi. À cela, s’ajoute l’exploit des sœurs Dufour-Lapointe qui ont fait jaser la planète le 9 février.

Couverture média Sœurs Dufour-Lapointe. Source : Influence Communication

Couverture média Sœurs Dufour-Lapointe. Source : Influence Communication

Assumer sa fierté
Ces victoires sont galvanisantes. Nous avons pu constater l’excitation des athlètes, de leurs familles et entraîneurs. Mais il y a plus encore. Ces victoires suscitent un grand sentiment de fierté au Canada et au Québec. La fierté est bonne et saine. À cet effet, je ne partage pas l’avis de Pierre Côté (blogue Bonheur et société) qui fait valoir dans son billet de septembre 2013 que « nous avons toujours trop de fierté et jamais assez d’humilité. La fierté aveugle et biaise. L’humilité éclaire et oriente ». En tout respect pour M. Côté que je lis régulièrement, je ne pense pas que nous soyons actuellement biaisés.

La seule présence et les victoires de nos athlètes aux Jeux de Sochi reposent sur leurs performances avérées. Ces performances ne sont pas le fait du hasard mais grâce au dur labeur et à l’entraînement soutenu de ces athlètes durant plusieurs années, souvent à très peu de moyen.

Cette fierté, nous devons en être fiers et l’assumer.

Alexandre Bilodeau et son frère. Photo : SRC R. Desjardins.

Alexandre Bilodeau et son frère. Photo : SRC R. Desjardins.

Des exploits qui ne passent pas inaperçus
Par ailleurs, ces médailles ne constituent pas une fin en soi pour certains athlètes car ils se font remarquer par des commanditaires et employeurs potentiels qui voudront associer ces nouveaux champions à leur image de marque. Ils atteindront ainsi d’autres sommets, développeront davantage leur discipline et attireront la relève. Les expériences d’Alexandre Despatie et d’Annie Pelletier en font d’ailleurs foi.

Darel Howel. Photo : Reuters, M. Blake.

Darel Howel. Photo : Reuters, M. Blake.

Une question d’attitude et de volonté
Ce qui me frappe également dans cette aventure Olympique Sotchi 2014, c’est l’attitude positive et constructive des athlètes. Je pense à l’esprit de solidarité et d’entraide qui se dégage de la famille Dufour-Lapointe. À l’assurance et la sensibilité d’Alexandre Bilodeau envers son frère handicapé. Aux nerfs d’acier de Mikaël Kingsbury malgré ses difficultés. Et que dire de Kim Lamarre ! Elle a subi de nombreuses blessures au genou l’empêchant de s’entraîner pendant deux saisons. Kim s’est qualifiée de justesse pour Sotchi en dépit d’un manque de moyen financier. Tout ça crève l’écran et fait chaud au cœur.

Kim Lamarre. Photo : SRC Sports.

Kim Lamarre. Photo : SRC Sports.

Tous ces athlètes qui montent sur le podium nous donnent beaucoup de fierté. Ils font rayonner le Canada et le Québec à travers le monde.

Assumons cette fierté bien méritée.

Publicités